Quel est le géni qui nous a inventé……..le sac à main ?

 ecrivain public - sac a main - sophiecesario.com

Comme dit le vieil adage connu de tous et de toutes : plus il est grand, plus on en met.

Déjà, une femme sans sac à main, n’est pas une femme, vous ne croyez pas ?

Son contenu évolue en même temps que nous, exemple, le sac d’une jeune fille ne sera pas le même que celui d’une maman ou encore de celui d’une épouse – car entre autres, celui de l’épouse, comme moi d’ailleurs, contient les affaires de mon mari, lorsque l’on sort ensemble car il trouve qu’un sac l’encombre, donc il a trouvé la solution ! mon sac !

sac chanel enorme - sophiecesario.com

Alors, qui est le Dieu du sac à main féminin ? Et bien figurez-vous qu’après quelques recherches, j’ai trouvé que les premiers sacs à main n’étaient pas du tout destinés pour nous en particulier, Mesdames, mais pour de la nourriture ou autres denrées ! Et aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Ça, il faut que j’en parle à mon mari, bon qu’il n’y mette quand même pas l’entrecôte du dîner !

C’est au 11ème siècle, que l’on peut retrouver l’origine du mot. Il nous vient de l’hébreu soit « SAK » qui signifie « étoffe grossière » fabriquée à partir de poil de chèvre.

Passons au Moyen-Age. Le sac est apparent et permet de transporter de nombreux petits objets tels que des peignes ou encore des clés. Les sacs à main deviennent des objets d’art, fabriqués en cuir ou en tissus brodé, ils sont ornés de scènes et de motifs, leurs fermoirs peuvent être inspirés de l’architecture gothique. C’est souvent un travail féminin. Ah ! Ah ! Ah ! ET pan !

sac brode du moyen age - sophiecesario.com

Pour les hommes, il se nommera « Escarcelle » et s’accrochera à la ceinture et pour nous, il sera tenu par un long cordon. C’est un bon début !

Sophie Césario - écrivain public -histoire du sac à main

Lorsque notre ancêtre du chéquier, c’est-à-dire, la lettre de change, (Bon pas encore l’époque de notre copine la Carte Bleue !) fait son apparition au 15ème siècle, il y a bien fallu inventer d’autres accessoires. La bourse naît et se généralise à toutes les classes sociales, le paysan, lui la destinera à y mettre des remèdes pour ses animaux.

L’escarcelle sera à la mode jusqu’au 16ème siècle avec Henri II.

Sophie Césario - écrivain public - Histoire du sac à main

A la Renaissance, la mode du sac à main s’essouffle. La faute à qui ? ou plutôt à quoi ?

La faute à l’arrivée de ces belles robes larges, où il fut décrété qu’accrocher une bourse à ce vêtement était d’un tel ridicule !!!….

Du coup, les sacs s’adaptent et se font tout petits en prenant la forme d’une simple poche, et cachés sous le jupon en plus !

Enfin le 18ème siècle, où là, le sac à main devient un objet fabriqué de tissus précieux, assorti à la robe, s’il vous plaît ! A cette époque, toutes grandes dames devaient s’occuper les mains, non, pas en se rongeant les ongles, quannnnnnd mêêêême.

ciseaux-en-or - sophiecesario.com

sac 18eme siecle - sophiecesario.com

Que néni, ces petits sacs si précieux renfermaient des ciseaux d’or, des dés d’or, des aiguilles, un éventail…

Les robes, telles des tuniques à la grecque, sont d’étoffes légères pour dévoiler le corps, pas question de rajouter des poches, sur ces robes si près du corps.

Le sac devient alors une « Balantine » ou une « Réticule », d’inspiration latine. Conçu avec des anses pour le porter sur le bras ou le tenir à la main.

Au début du 19ème siècle, cela s’annonce encore mal pour notre cher sac à main adoré. A cette époque romantique, il est délaissé pour vous savez quoi ?

Le mouchoir, et bein oui, l’éventail et le manchon.

Manchon femme du 19 ème siècle

Mais heureusement, à partir de 1830, ouf ! notre chouchou devient indispensable et ne disparaîtra plus. Au contraire, il est rebrodé de perles, se pare de cachemire brodé.

Bref, il est bichonné et devient un réel accessoire de mode.

Au 20ème siècle, certaines célébrités donnent leur nom et transmettent leur personnalité dans des modèles de sac bien connus, tels que le sac Kelly, le sac Lady Dior, le sac Birkin, le sac Jackie chez Gucci.

sac birkin

Il sera d’une grande taille pour aller travailler, afin de pouvoir y faire rentrer sa salle de bain, plus petit pour en tant que sac de soirée, rappelez-vous du réticule grec, pour y mettre juste notre joli rouge à lèvre et un mouchoir au cas-où…

Ah là, là qu’est ce que l’on ferait sans notre sac à main chéri, adooooré, préééééécieux-oh-mon-doux-préééééécieux….(Ca ne vous rappelle rien ? oh bein alors ! Le seigneur des Anneaux biensûre ! Bonnnnnjour la culture !)

 

Qui suis je ? Sophie Césario

Vraie fille, toujours de bonne humeur, parfois sensible, parfois rebelle, perfectionniste... Geekette depuis.... oh lala, je ne sais même plus !!! Je suis ravie de partager avec vous mes trucs et astuces WordPress, ma passion pour la communication digitale ; littéraire dans l'âme, mon autre facette d'écrivain public.